Drives
Nouveau mode de consommation, mais risques connus

D. Vaudoux Travail et Sécurité, 2015, n°766, pp. 40-42
Les drives sont en plein développement et les salariés qui y travaillent sont souvent jeunes et ils ne prennent pas vraiment conscience des risques qu’ils encourent tant en raison des postures de travail souvent contraignantes en lien avec l’exiguïté de certaines allées et espaces de travail, le port de charges malgré des aides à la manutention, que face aux véhicules qui viennent chercher les commandes. L’activité physique est importante (en moyenne 15 km sont parcourus par jour par un préparateur de commandes) et les amplitudes de température sont grandes dans une ambiance de compétiteur (car le boîtier électronique individuel renseigne sur le nombre de clients pris en charge par les salariés), tout en portant des équipements de protection individuelle.
Il est rapporté ici, le cas d’établissements où dès la conception, un certain nombre d’aménagements ont été réalisés afin d’améliorer le confort et la sécurité des salariés (régulation des flux de circulation, aides à la manutention, plates-formes sécurisées pour le picking, auvent au-dessus de l’espace livraison, équipements individuelles de protection confortables).
Les médecins du travail d’Alsace-Lorraine ont contribué à la rédaction d’une brochure sur les drives, disponible sur www.inrs.fr et initient maintenant une enquête auprès du personnel afin de connaître son état de santé et ses conditions de travail.
(publié le 2 février 2016)