L’incidence du cancer parmi les 41 000 travailleurs de l’industrie pétrolière en mer (off-shore)
Cancer incidence among 41 000 offshore oil industry workers

J.S. Stenehjem, K. K. Kjaerheim, K.S. Rabanal and T.K. Grimsrud Occupational Medicine 2014, vol 64, n°7, pp. 539-545. Bibliographie.
L’incidence du cancer chez les travailleurs en mer de l’industrie pétrolière norvégienne a été étudiée dans deux cohortes de taille égale de 28 000 travailleurs, dans une étude de cohorte basée sur l’enquête de 1999 à 2005 et un suivi de cohorte de 1981 à 2003 basée sur un registre.
Cette enquête norvégienne vise donc à déterminer l’incidence globale du cancer dans les deux cohortes fusionnées avec un suivi prolongé.
Cette cohorte a donc fusionné 41 140 individus suivis pour le diagnostic de cancer entre 1999 et 2009. Les ratios d’incidence standardisés (SIR) avec des intervalles de confiance (IC 95 %) ont été calculés selon le sexe et la période d’un premier emploi en utilisant les données du registre des cancers.
Chez les femmes, le nombre total de cancers était légèrement plus élevé que prévu (SIR = 1,17 ; IC 95 % de 1,02 à 1,34) ; avec un excès de leucémie myéloïde aiguë (LMA) (SIR = 5,29 ; IC 95 % de 1,72 à 12), un excès de mélanome (SIR = 2,13 ; IC 95 % de 1,41 à 3,08), un excès de cancer du poumon (SIR = 1,69 ; IC 95 % de 1,03 à 2,61).
Chez les hommes, le nombre total de cas de cancer était proche de celui attendu (SIR = 1,03 ; IC 95 % de 0,99 à 1,08) mais des cas de cancer de la plèvre (SIR = 2,56 ; IC 95 % de 1,58 à 3,91) et des cas de cancer de la vessie (SIR = 1,25 ; IC 95 % de 1,05 à 1,49) étaient plus élevés que prévus.
Parmi les hommes employés avant 1986, le nombre de cas de cancer observés était plus élevé que prévu pour la plupart des sites, alors que ce n’était pas évident chez les personnes employées plus tard.
De futures études avec des données d’exposition et un contrôle de facteurs de confusion seront nécessaires pour examiner si les excès observés de cancer de la plèvre et de LMA peuvent être attribués aux activités « offshore ».
(publié le 16 février 2015)