Mortalité par cancer du poumon et exposition aux oxydes de fer dans une usine française de production d’acier

Lung cancer mortality and iron oxide exposure in a French steel-producing factory E. Bourgkard, P. Wild, B. Courcot, M. Diss, J. Ettlinger, P. Goutet, D. Hémon, N. Marquis, J.M. Mur, C. Rigal, M.P. Rohn-Janssens, J.J. Moulin Occupational and Environmental Medicine, 2009, vol. 66, n° 3, pages 175-181. Bibliographie.

L’objectif de cette enquête française était d’étudier l’association possible entre les expositions aux oxydes de fer et le risque de cancer du poumon chez des travailleurs d’une usine française de métaux frittés. La population étudiée était composée de 16 742 hommes et 959 femmes ayant travaillé dans l’usine au moins un an entre 1959 et 1997. La mortalité de ces travailleurs a été suivie de janvier 1968 à décembre 1998. Les causes de décès ont été obtenues à partir des certificats de décès. Les histoires professionnelles et les habitudes tabagiques étaient disponibles pour respectivement 99,7 % et 72,3 % des sujets. Les expositions professionnelles ont été évaluées au moyen d’une matrice emploi-exposition spécifique pour chaque type de poste validée par des mesurages atmosphériques. Les ratios standardisés de mortalité (SMRs) ont été calculés en recourant aux taux de mortalité locaux. Des régressions de Poisson ont été utilisées pour estimer les risques relatifs (RRs) pour les expositions professionnelles (références internes), ajustés selon les facteurs potentiels de confiance.

Chez les hommes, la mortalité observée était inférieure à celle attendue pour le cancer du poumon par rapport à la population locale (233 décès, SMR 0,89 ; IC 95% 0,78 à 1,01) et supérieure à celle attendue dans la population française générale (SMR 1,30 ; IC 95% 1,15 à 1,48). Aucun excès de cancer du poumon n’a été observé pour l’exposition aux oxydes de fer (RR 0,80 ; IC 95% 0,55 à 1,17) et aucune relation dose-réponse avec l’intensité, la durée ou l’indice cumulé d’exposition n’a été trouvée.

Un excès significatif de cancer de la vessie a été observé chez les travailleurs exposés aux brouillards d’huile (RR 2,44 ; IC 95% 1,06 à 5,60), qui augmentait significativement avec l’intensité, la durée de l’exposition et l’indice cumulé.

En conclusion, cette enquête n’a pas détecté une quelconque relation entre l’exposition aux oxydes de fer et la mortalité par cancer du poumon. Un excès de mortalité par cancer de la vessie a été trouvé chez les travailleurs exposés aux brouillards d’huile.

09A0542

(publié le 28 juillet 2009)