Chant et post-partum

M. Hutois Médecine des Arts, n°74, pp.17-24. Bibliographie.
Après une grossesse, des chanteuses pourtant jeunes et toniques peuvent se trouver affectées de fuites urinaires.
En effet, l’appui et le soutien du souffle dans la pratique du chant nécessitent une importante pression intra-abdominale. Si le chant n’est pas affecté pendant la grossesse, (il est parfois même facilité), c’est parce que la masse utérine compacte, prend progressivement le relais des muscles défaillants en offrant un appui solide au diaphragme.
Après la grossesse, il ne peut y avoir de soutien efficace du souffle si les muscles transverses et obliques ne s’opposent pas énergiquement à l’abaissement du diaphragme. Le transverse de l’abdomen joue également un rôle prépondérant dans la protection des lombes et dans la fermeture du diastasis (diastasis créé lors de la grossesse par l’écartement des grands droits). Alors, il faudra faire travailler les grands droits mais seulement lorsque les transverses de l’abdomen et le périnée auront retrouvé une tonicité suffisante.
Un certain nombre d’exercices sont proposés dans cet article mais il va de soi que la reprise de l’activité lyrique après un accouchement nécessite une bonne préparation et un plan de rééducation personnalisé (la durée de la récupération et les étapes à franchir variant d’une femme à l’autre).
(publié le 29 août 2013)