Les risques du choriste

A.F. Arcier Médecine des Arts, 2008, n°63, p.15-18
La revue "Médecine des Arts", propose une fiche de risques relativement au métier de choriste. Ce document répertorie les troubles qui peuvent être occasionnés par cette activité ; il se révèle très utile pour l’évaluation du risque mais aussi et surtout pour les mesures de prévention à mettre en place pour contrer ces risques par des moyens collectifs ou individuels. Au sommaire :
- les troubles de la voix chantée : dysodie organique (en raison d’une lésion sur les cordes vocales), dysodie fonctionnelle (liée au surmenage ou au forçage vocal) ou pathologies phoniatriques courantes
- les troubles musculo-squelettiques : syndromes douloureux du dos et des muscles paravertébraux ou syndromes de surmenage
- l’insuffisance veineuse des membres inférieurs
- les troubles liés au rythme de travail : les troubles du sommeil et les troubles alimentaires
- les troubles liés à l’ambiance de travail : ambiance sonore, ambiance lumineuse, atmosphère de travail (poussières, air froid ou chaleur sèche, fumées de théâtre)
- les risques liés aux costumes et au maquillage
- les troubles psycho-sociaux (trac, stress, burnout, harcèlement, insécurité sociale)
- les troubles liés à la consommation médicamenteuse et les comportements addictifs
- le risque d’incendie
- le risque d’accident corporel (lié aux déplacements routiers, aux chutes d’objets, aux chutes de hauteur, aux chutes de plain-pied, à l’électricité)
- le risque lié à l’organisation.
(publié le 9 novembre 2009)