Symptômes liés au travail chez des techniciens de salons de soins des ongles

Work-related symptoms in nail salon technicians J. Harris-Roberts, J. Bowen, J. Sumner, M. Stocks-Greaves, L. Bradshaw, D. Fishwick, C.M. Barber Occupational Medicine 2011, vol 61, n°5, pages 335-340. Bibliographie.

Les salons de soins des ongles sont en expansion rapide dans le secteur des petites entreprises. Les préventeurs ont soulevé des préoccupations sur les conséquences potentielles sur la santé et la sécurité dans cette activité.

Les buts de cette enquête britannique étaient d’établir l’étendue des conséquences liées au travail sur la santé signalées par les techniciens des salons soins des ongles, leurs connaissances des réglementations de santé et de sécurité et de répertorier les produits utilisés. Des techniciens ont complété un questionnaire administré par un chercheur, et les réponses ont été comparées à celles de sujets de référence, non exposés, travaillant dans des bureaux.

En tout, 39 des 588 salons soins des ongles sollicités ont accepté de participer (7 %) ; avec tous les techniciens en soins des ongles71 (100 %) disponibles au sein de ces salons qui ont complété les questionnaires de l’enquête. La majorité de ces techniciens (99 %) avait reçu une formation qui avait inclus des aspects de santé et de sécurité et la plupart déclarait être au courant des réglementations du Contrôle des Substances Dangereuses pour la Santé (59/70, 84 %) et des évaluations des risques (65/70, 93 %). Par rapport au groupe de référence, les techniciens en soins des ongles signalaient des niveaux statistiquement significativement plus élevés de problèmes liés au travail au niveau du cou (OR 5,0 ; IC 95% 1,6 à 15,6), de l’épaule (15,0 ; 3,1 à 71,8), du poignet ou de la main (3,6 ; 1,2 à 10,7) et du bas du dos (3,5 ; 1,0 à 12,5). Les symptômes liés au travail au niveau du nez étaient aussi significativement plus habituels chez les techniciens en soins des ongles (6,2 ; 1,3 à 30,7).

En conclusion, cette enquête a démontré une prévalence plus élevée d’une série de troubles musculo-squelettiques et de symptômes respiratoires signalés par les techniciens en soins des ongles par rapport aux référents travaillant dans des bureaux. Une évaluation ergonomique et de l’exposition liée aux méthodes de travail dans cette industrie est nécessaire pour identifier les pratiques professionnelles associées avec ces symptômes, de manière à informer sur les meilleures façons de faire, à compléter les bonnes pratiques de la profession et de sa réglementation et à développer une formation pratique appropriée basée sur l’expérience de terrain.

(publié le 7 février 2012)