Une enquête sur la santé et la sécurité des travailleurs du secteur funéraire irlandais

A health and safety survey of Irish funeral industry workers N. Kelly, A. Reid Occupational Medicine 2011, vol 61, n°8, pages 570-575. Bibliographie.

Ceux qui manipulent des personnes décédées, incluant les services du funéraire, sont confrontés à une grande variété de risques pour la santé et la sécurité comprenant des maladies infectieuses contractées du fait du travail.

Les buts de cette enquête irlandaise étaient d’identifier les connaissances, les attitudes et les croyances de travailleurs irlandais du secteur funéraire vis-à-vis de leurs risques professionnels et infectieux en 2009.

L’échantillon analysé était constitué de tous les membres inscrits à l’Association Irlandaise des Directeurs Funéraires au 1er Juillet 2009. Une enquête postale a été envoyée à chaque membre en juillet 2009, avec deux renvois systématiques de suivi envoyés aux non-répondants. Quatre domaines principaux étaient couverts – risques professionnels, embaumement, expertise de la profession et données démographiques. Les résultats qualitatifs et quantitatifs ont été analysés pour évaluer les connaissances, les comportements et les croyances. Le recueil des données a été achevé au 31 décembre 2009.

Deux cent trente membres inscrits ont été contactés. Vingt deux ne pouvaient être inclus dans l’enquête. Cent trente huit réponses valides ont été reçues de la part de 130 membres, représentant un taux de réponse de 63 % (130/208). Soixante treize membres (56 %) se déclaraient embaumeurs. Les embaumeurs avaient des états vaccinaux variables et des connaissances, des comportements et des croyances variables vis-à-vis de l’embaumement de corps porteurs de virus dans le sang. Quinze pour cent des répondants signalaient un accident du travail, la lombalgie étant le plus fréquent.

Les projections de liquides biologiques et les piqûres étaient signalées comme des accidents du travail, et des infections supposées être liées au travail étaient également signalées.

En conclusion, cette enquête démontre des préoccupations de santé au travail largement répandues au sein de ce groupe professionnel. Elle confirme le besoin d’avis et de services de santé au travail. Il existe aussi un désir fort de réglementation de cette profession en Irlande.

(publié le 10 mai 2012)