Activités professionnelles de nettoyage et risque de cancer du poumon chez les femmes : résultats de l’étude ICARE
Professional cleaning activites and lung cancer risk among women : results from the ICARE study

A. Atramont, F. Guida, F. Mattei, M. Matrat, S. Cenée, M. Sanchez, M. Carton, G. Menvielle, E. Marrer, M. Neri, D. Luce, I. Stücker et le groupe d’étude ICARE Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2016, vol 58, n°6, pp. 610-616. Bibliographie.

Le risque de cancer pulmonaire associé à des activités professionnelles de nettoyage a été étudié dans l’étude ICARE.
Les antécédents professionnels ont été recueillis par des entretiens standardisés. Les emplois ont été d’abord définis selon les codes de la classification internationale des métiers (ISCO) et ensuite classés en fonction des secteurs d’activité. Les odds ratios ajustés (OR) ont été estimés par régression logistique inconditionnelle, séparément pour les femmes (619 cas et 760 témoins) et les hommes (2 265 cas et 2 780 témoins). 30% des femmes et 2,3 % des hommes avaient un emploi dans le nettoyage ou les soins. Les femmes qui travaillaient comme employées de maison pendant plus de 7 ans, ont montré un OR = 1,76 (IC 95 % de 1,09 à 2,87) par rapport aux groupes contrôle.

Les femmes employées dans le secteur de services à domicile pendant assez longtemps avaient un OR = 2,06 (IC 95 % de 1,15 à 3,66).

L’étude confirme et redéfinit l’association entre cancer du poumon et activités professionnelles de nettoyage qui concerne une proportion considérable de femmes au travail.

(publié le 13 décembre 2016)