Exposition professionnelle aux fluides corporels chez le personnel soignant en Géorgie

Occupational exposure to body fluids among health care workers in Georgia M. Butsashvili, G. Kamkamidze, M. Kajaia, D.L. Morse, W. Triner, J. DeHovitz, L.A. McNutt Occupational Medicine 2012, vol 62, n°8, pages 620-626. Bibliographie.

Le personnel soignant (PS) présente un risque accru d’être infecté par des agents infectieux sanguins. Cette étude Géorgienne et américaine évalue le risque de l’exposition professionnelle aux virus sanguins et détermine la prévalence du Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH), du virus de l’hépatite B (VHB), du virus de l’hépatite C (VHC) chez le PS en Géorgie.

Pour cela, l’échantillon inclut les PS issus de 7 institutions médicales dans 5 villes de Géorgie. Un auto-questionnaire a été utilisé pour collecter les informations concernant les caractéristiques démographiques, le travail et les facteurs de risques personnels d’exposition aux virus sanguins. Après l’obtention du consentement individuel, une prise de sang a été effectuée sur chacun des participants à l’étude pour l’ étude la séro-prévalence de l’infection au VIH, VHB et VHC.

1 386 personnels soignants volontaires, issus de différents services dont la chirurgie (29 %), la médecine interne (19 %) et les soins intensifs (19 %) ont été inclus. Des événements nosocomiaux ont été rapportés par une majorité de PS, incluant les blessures accidentelles provoquées par une aiguille à injection chez les médecins (22 %) et les infirmières (39 %) lors du recapuchonnage . Aucune contamination par le VIH n’a été identifiée. La prévalence d’infection par le VHC était de 5 %, et l’anticorps anti-Hbc était présent chez 29 % du PS avec 2 % de porteurs d’Antigène Hbs.

Les données de cette étude peuvent être utilisées dans les programmes d’éducation et de mise en œuvre des recommandations universelles de sécurité chez le personnel soignant en Géorgie, afin d’obtenir la même réduction des infections transmises par le sang que celle des pays développés.

(publié le 18 mars 2013)