Impact du déficit en vitamine D sur la productivité d’un groupe de soignants

Impact of vitamin D deficiency on the productivity of a health care workforce G. Plotnikoff, M. Finch, J. Dusek Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2012, vol 54, n°2, pages 117-121. Bibliographie.

L’objectif de cette enquête américaine était de définir la relation entre le taux de vitamine D et le présentéisme au sein d’un grand échantillon de personnel de soins. Une enquête prospective d’observation a porté sur 10 646 employés d’un système de santé du Middlewest des Etats-Unis ; ils ont complété un questionnaire d’appréciation du risque diffusé par internet et ont eu un dosage de la 25 hydroxyvitamine D.

Les différences mesurées dans la productivité due au présentéisme étaient de 0,66 ; 0,91 à 0,75 lorsque l’on comparait les employés ayant un taux de vitamine D supérieur ou inférieur à des niveaux de respectivement 20 ng/ml, 30 ng/ml et 40 ng/ml. Ces différences de productivité se traduisent par la possibilité d’économies de salaires de respectivement 0,191 %, 0,553 % et 0,625%.

En conclusion, un faible taux de vitamine D est associé avec une productivité réduite de travail des employés personnels de soins concernés. L’évaluation du taux de vitamine D des employés et sa complémentation peuvent représenter un faible coût, donc un programme ayant un retour élevé sur investissement pour alléger les facteurs de risque et les conditions de santé qui conduisent aux coûts totaux de frais de santé de l’employeur.

(publié le 4 juillet 2012)