Indicateurs biologiques d’exposition au béryllium chez les techniciens dentaires
Biological exposure metrics of beryllium-exposed dental technicians

M. Stark, Y. Lerman, A. Kapel, A. Pardo, Y. Schwarz, L. Newman, L. Maier, E. Fireman Archives of Environmental and Occupational Health ,2014, vol 69, n°2, pages 89-99. Bibliographie.

Le béryllium est couramment utilisé dans l’industrie dentaire. Cette étude américano-israëlienne examine l’association entre la taille des particules et leur forme dans l’expectoration induite (E.I) avec l’exposition au béryllium et le stress oxydatif chez 83 techniciens dentaires. La taille des particules et la forme ont été définies par laser et vidéo, alors que les données de l’exposition au béryllium provenaient d’auto-rapports et de résultats des tests de prolifération lymphocytaire au béryllium (BeLPT). L’expression de l’hème oxygénase-1 (HO1) dans l’EI a été évaluée par la réaction de polymérisation en chaîne quantitative.

Une teneur élevée de particules (92 %) dans l’EI >5µ en taille est corrélée à un risque positif de BelPT (odds ratio [OR] = 3,4, IC 95 % de 0,9 à 13). L’utilisation de masques, cagoules, et le type d’exposition a donné des différences dans la transparence des particules dans l’EI (niveau de gris) et les niveaux de HO1 modulé.

Ces résultats indiquent que les paramètres de taille et de forme des particules dans l’EI sont sensibles à l’hygiène en milieu de travail, influent sur le niveau de stress oxydatif, et peuvent être des marqueurs potentiels pour la surveillances de l’exposition aux poussières dangereuses.

(publié le 25 juin 2014)