Le fait de travailler comme infirmière augmente-t-il le risque d’avoir des problèmes à l’issue de la grossesse ?

Does work as a nurse increase the risk of adverse pregnancy outcomes ? A. SIMCOX, J. JAAKKOLA Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2008, vol.50, n°5, pages 590-592. Bibliographie

Les auteurs ont mené une enquête en population générale pour évaluer dans quelle mesure le fait de travailler comme infirmière pendant la grossesse augmente le risque de faible poids de naissance, d’accouchement prématuré et de petitesse pour l’âge gestationnel.

La population étudiée a été sélectionnée à partir de l’enquête finlandaise sur la santé et l’environnement prénatal de 2 568 nouveaux nés (taux de réponse : 94%) et a inclus 128 (5,0%) nouveaux-nés d’infirmières et 559 nouveaux nés d’employées de bureau (21,8%) comme groupe de référence. Le risque de faible poids de naissance (odds ratio ajusté : 1,02 ; intervalle de confiance à 95% ; 0,32 à 3,22) et d’accouchement prématuré (0,81 ; 0,32 à 2,05) ne différait pas entre les nouveaux nés d’infirmières et d’employées de bureau, mais le risque de petitesse pour l’âge gestationnel était substantiellement plus élevé chez les nouveaux nés d’infirmières (1,99 ; 1,10 à 3,59). Ceci correspond à une fraction attribuable à la population de 2,5%.

En conclusion, les résultats montrent que le fait de travailler comme infirmière au cours de la grossesse pourrait réduire la croissance foetale.

09A0102

(publié le 3 février 2009)