Le « leadership » de l’infirmière coordinatrice et les conflits en milieu de travail : les effets sur la santé physique et le travail des infirmières
La leadership del proprio coordinatore e.i conflitte nei luoghi di lavoro : le conseguenze sulla salute fisica e lavorativa del personale infermieristico

A. Sili, R. Fida, T. Trezza, E. Vellone, R. Alvaro La Medicina del Lavoro, 2014, vol 105, n°4, pages 296-306. Bibliographie.

La littérature a amplement démontré qu’un leadership positif s’oppose à l’apparition d’un épuisement professionnel et de conflits interpersonnels entre collègues, ce qui crée à son tour des conditions favorables pour une organisation saine de travail, et par conséquent, pour une meilleure qualité des soins fournis.

Cette étude italienne se propose de vérifier si un leadership positif est associé à des niveaux plus faibles de conflit dans l’environnement professionnel qui sont, à leur tour, associés à des niveaux plus faibles d’épuisement professionnel, de troubles psycho-somatiques et d’indicateurs négatifs de l’environnement professionnel (le sentiment de ne pas être évalué de façon adéquate, le manque de clarté des tâches et des rôles, les ragots, le ressentiment à l’égard de l’organisation, etc...) et à des niveaux plus élevés de satisfaction au travail.

Cinq échelles du QISO (questionnaire sur la santé des infirmières) et l’inventaire de Maslach (échelle de l’épuisement professionnel) ont été utilisés, chez 192 infirmières des services de médecine et de chirurgie de deux hôpitaux italiens différents, au moyen d’une étude transversale. Un modèle d’équation structurale a été utilisé pour tester les hypothèses. Les résultats de cette étude démontrent l’importance du rôle d’un leadership positif des infirmières coordinatrices qui directement et indirectement, contribue à promouvoir un environnement de travail sain, avec moins de conflits, d’épuisement professionnel, de troubles psychosomatiques chez les infirmières et limite la présence d’indicateurs négatifs en milieu professionnel. L’infirmière coordinatrice a donc un rôle clé dans la création d’un environnement de travail favorisant une bonne santé au travail du personnel infirmier.

(publié le 17 février 2015)