Les infirmières panseuses des blocs opératoires sont-elles à risque plus élevé d’asthme chronique grave ? L’enquête sur la santé des infirmières
Are operating room nurses at higher risk of severe persistent asthma ? The nurses’ health study

N. Le Moual, R. Varraso, J.P. Zock, P. Henneberger, F. speizer, F. Kauffmann, C. Camargo Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2013, vol 55, n°8, pages 973-977. Bibliographie.

Cette enquête franco-américaine avait pour objectif d’évaluer les associations entre le travail infirmier en bloc opératoire, une catégorie de travailleurs du milieu de soins à haut risque d’exposition à des agents inhalés variés, et la gravité de l’asthme par rapport à un groupe référence d’infirmières asthmatiques. Le niveau de gravité par rapport au groupe de référence chez des infirmières ayant eu un asthme diagnostiqué par un médecin en 1998/2000 a été comparé, au moyen d’une régression logistique nominale, chez des panseuses de bloc opératoire (n = 69) et des infirmières ayant des fonctions administratives (n = 546) de l’enquête américaine sur la santé des infirmières pour lesquelles des informations détaillées sur l’asthme et le statut d’emploi infirmier étaient disponibles. Les auteurs ont observé une association significative entre le travail infirmier au bloc opératoire, par rapport au travail infirmier administratif, et l’asthme chronique grave (odds ratio ajustés : 2,48 ; intervalle de confiance à 95 % 1,06 à 5,77).

En conclusion, ces résultats suggèrent que les infirmières qui travaillent au bloc opératoire sont à un risque plus élevé d’asthme chronique grave. Des enquêtes ultérieures comportant des estimations détaillées des expositions professionnelles, en particulier aux agents désinfectants/nettoyants, sont nécessaires.

(publié le 30 janvier 2014)