Risque de blessure au travail chez les ambulanciers et les para-médicaux par rapport aux autres professionnels de santé à Victoria, Australie : analyse des demandes d’indemnisation des travailleurs entre 2003 et 2012.
Occupational injury risk among ambulance officers and paramedics compared with other healthcare workers in Victoria, Australia : analysis of workers’ compensation claims from 2003 to 2012.

M. Roberts, M. Sim, O. Black, P. Smith Occupational and Environmental Medicine, 2015, vol 72, n°7, pp. 489-495. Bibliographie.

Les objectifs de cette enquête australienne sont d’enquêter sur les risques professionnels engendrant des pathologies musculosquelettiques (TMS) et le préjudice psychologique chez les ambulanciers et les paramédicaux en comparaison avec les professionnels de soins infirmiers, les professionnels sociaux et de la protection sociale, les soignants et les aides-soignants à Victoria, en Australie, à travers les statistiques des demandes d’indemnisations des travailleurs (WC). Les données sont des extraits de la base de données des indemnisations (CRD). L’analyse a été limitée aux demandes reçues entre le 1er juillet 2003 et le 30 juin 2012.

Les taux d’indemnisations ont été calculés en utilisant les statistiques sur la population active et exprimés pour 1 000 équivalents temps plein. Les risques relatifs (RR) ajustés avec IC à 95 % pour le risque de blessures ont été estimés en utilisant un modèle de régression multivariée.

Les ambulanciers et les paramédicaux avaient une tendance à l’augmentation des demandes d’indemnisation et des taux élevés pour les TMS et les préjudices psychologiques, par rapport à d’autres professionnels de santé, pendant la période d’étude. Dans la période 2009-2012, les risques lombaires et les risques psychologiques des ambulanciers et des paramédicaux étaient approximativement 13 fois plus élevés que chez les infirmiers. Les RR étaient respectivement de 57,6 versus 4,4 et 17,77 versus 1,29.

Les professionnels de l’aide sociale avaient le 2ème plus haut risque de préjudices mentaux qui étaient jusqu’à trois fois plus élevés que chez les infirmiers. Les soignants, aides-soignants et les infirmiers avaient respectivement un RR globalement identique pour tout type de blessures.

Il existe une variabilité de TMS et de préjudice psychologique entre les différents groupes de professionnels de santé à Victoria en Australie.
Compte tenu des résultats significatifs, en particulier chez les ambulanciers, de futures recherches devraient se focaliser sur les circonstances des blessures afin d’améliorer leur compréhension et les programmes de prévention.

(publié le 19 octobre 2015)