Suivi d’une cohorte de personnels hospitaliers ayant un test QuantiFERON-TB Gold in-Tube positif pendant deux ans

D. Azoulay, D. Abiteboul, C. Gangloff, M. Devaux, E. Bouvet, E. Causse, C. Cherifi Archives des Maladies Professionnelles et de l’Environnement, 2015, vol.76, n°6, pp.559-567. Bibliographie

Le test QuantiFERON-TB Gold In-Tube (QFT) est réalisé sur le personnel soignant dans le dépistage de l’infection tuberculeuse latente (ITL), par certains médecins, car étant plus facile d’utilisation et plus spécifique que l’intradermoréaction (IDR).
Afin d’évaluer le devenir des personnels ayant un QFT positif sur une période de deux ans, une étude de cohorte descriptive et prospective a été réalisée dans huit établissements volontaires du groupe de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).
183 personnels avec un texte QFT positif ont été inclus et 174 valeurs quantitatives sont disponibles.
73% de ces 174 QFT ont des valeurs supérieures à 1 UI/ml.
A un an, 77,3% sont restés positifs et 22,7% sont devenus négatifs ; la réversion a été plus fréquente lorsque le taux était proche du seuil.
Parmi les tests QFT ayant une valeur initiale comprise entre 0,35 et 0,7 UI/ml, 40,9% sont devenus négatifs.
Parmi les 116 QFT restés positifs à un an, seuls deux sont devenus négatifs à deux ans, ils ont tous deux des valeurs de QFT à un an comprises ente 0,35 et 0,7UI/ml. 8 cas de fluctuation ont été observés à 2 ans.
26% de sujets ont été traités et aucune influence du traitement sur la négativité du QFT n’a été démontrée, ni à un an de suivi, ni même après deux ans.
Parmi les 67 radiographies réalisées chez chez les non-traités, aucune tuberculose pulmonaire n’a été dépistée.

Au total, la fréquence des réversions, notamment pour les valeurs proches du seuil, sans influence du traitement, a été confirmée par cette étude et le contrôle du QFT peut se discuter quand le taux est proche du seuil.

(publié le 29 février 2016)