Risque biologique chez les employés de ménage dans les hôpitaux
Biological risk among hospital housekeepers

P. Santos Ferreira Ream, A. Ferreira Veiga Tipple, D. Xavier Barros, A. Custódia Silva Souza, M. Severino Pereira Archives of Environmental and Occupational Health 2016, vol 71, n°2, pages 59-65. Bibliographie.

Bien qu’ils ne soient pas directement responsables des soins aux patients, les employés de ménage dans les hôpitaux sont susceptibles d’avoir des accidents avec du matériel biologique. Les objectifs de cette enquête brésilienne est d’établir le profil et la fréquence des accidents chez ce personnel, et de décrire les comportements avant et après l’accident ainsi que les facteurs de risque.

Une étude transversale a été menée auprès de ce personnel dans les hôpitaux de Goiania, Brésil. Les données collectées à partir d’entretiens et de dossiers de vaccinations, étaient les suivantes :

  • 94,3 % de participants,
  • 1/3 avec des vaccinations contre l’hépatite B incomplète et
  • 26,5 % d’accidents, surtout percutanés avec des aiguilles hypodermiques et avec exposition au sang provenant d’une source inconnue (la moitié de ces accidents s’est produite lors de la gestion des déchets).

Le fait d’être employé depuis moins de 5 ans, d’avoir une vaccination complète contre l’hépatite B, et d’avoir eu a un test de dépistage de l’Ag Hbs, a influencé la fréquence des accidents.

Les résultats suggèrent que l’élimination incorrecte des déchets semble augmenter le risque pour les employés de ménage dans les hôpitaux.
Tous les travailleurs hospitaliers devraient bénéficier d’une formation continue en matière de gestion des déchets.

(publié le 15 mai 2017)