Soignants et médicaments cytotoxiques
Place de la biométrologie dans la maîtrise des risques dans le temps

S. Ndaw, A. Robert, C. Ricolfi, F. Denis, P. Marsan Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire, BEH, 2018, n°12-13, pp. 252-257. Références
Cet article présente les principaux résultats de deux campagnes d’évaluation des expositions aux médicaments cytotoxiques, réalisées à six années d’intervalle (2010 et 2016) à la demande d’un établissement hospitalier en France.
L’évaluation de l’exposition a porté sur les équipes de soignants des services d’oncologie et consistait en une biométrologie urinaire (prélèvement en début et fin de poste durant 1 à 3 jours), couplée à une mesure de la contamination de l’environnement de travail par des prélèvements de surface.
Les analyses réalisées en 2010 ont mis en évidence la présence de médicaments cytostatiques dans les urines de près de la moitié des infirmiers et aides-soignants, ainsi que sur les surfaces de travail. Des actions de prévention ont alors été mises en place (information des nouveaux embauchés, mise à disposition de gants adaptés aux tâches, utilisation de champs opératoires à usage unique pour déposer les préparations, mise en place de procédures de nettoyage,...).
Lors de la deuxième campagne de mesure, censée évaluer l’efficacité des actions de prévention mises en place en 2010, seules les expositions au 5-fluorouracile ont été recherchées. Curieusement, il apparaît que les pourcentages de soignants exposés et les pourcentages d’échantillons urinaires positifs sont nettement plus élevés. En ce qui concerne les prélèvements de surface, des contaminations ont été retrouvées dans les salles de soins : sur les paillasses, les téléphones, le sol et dans les chambres des patients : sur le sol et les potences, mais aussi sur les mains des soignants.
De nouvelles mesures de prétention ont alors été mises en place : formation, sensibilisation sur les sources d’exposition, gestion du port des équipements de protection individuelle, conduite à tenir en cas d’incident avec information régulièrement renouvelée.
(publié le 29 juin 2018)