Utilisation professionnelle de désinfectants de haut niveau et fécondité chez les infirmières
Occupational use of high-level disinfectants and fecundity among nurses

A. Gaskins, J. Chavarro, J. Rich-Edwards, S. Missmer, F. Laden, S. Henn, C. Lawson Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, 2017, vol 43, n°2, pages 171-180. Bibliographie.

Cette étude américaine vise à étudier la relation entre l’utilisation de désinfectants de haut niveau (HLD) et la fécondité chez les infirmières. Les femmes salariés et essayant d’être enceinte (n = 1739) issues de la cohorte de la 3ème étude sur la santé des infirmières (2010-2014) ont été incluses dans cette analyse.

L’exposition professionnelle aux HLD, utilisés pour désinfecter les instruments médicaux et le port d’équipements de protection (EPI), étaient auto-déclarés via le questionnaire de base. Tous les 6 mois, les femmes ont indiqué la durée de leur tentative de grossesse. Des modèles multivariables de temps d’échec ont été utilisés pour estimer les rapports de temps (TR) avec leurs IC à 95 %.

Les infirmières exposées aux HLD avant et au moment de l’enquête avaient respectivement eu une durée de tentative de grossesse de 26 % plus longue (IC de 8 à 47%) et 12 % (IC de 2 à 28%) par rapport aux infirmières n’ayant jamais été exposées. Parmi les infirmières exposées, l’utilisation d’équipements de protection a atténué les associations avec les baisses de fécondité. De façon plus précise, les femmes utilisant 0,1 et plus de deux types d’équipements de protection avaient respectivement 18 % (IC de 7 à 49%), 16 % (IC de 3 à 39%) et 0 % (IC de 22 à 28%) de durée médiane plus longue de tentative de grossesse par rapport aux femmes n’ayant jamais été exposées.

Alors que l’utilisation d’équipements de protection variait grandement selon le type (9 % pour la protection respiratoire à 69 % pour les gants de protection), l’utilisation de chaque équipement semble atténuer les associations entre désinfectants et fécondité réduite.

Ainsi, l’utilisation professionnelle des HLD est associée à une fécondité réduite chez les infirmières, mais l’utilisation de protection individuelle semble atténuer ce risque.

(publié le 27 juin 2017)