Association entre les habitudes de sommeil et les accidents et les presqu’accidents chez les transporteurs aux Etats-Unis
Association of sleep habits with accidents and near misses in United states transportation operators

K. Johnson, S. Patel, D. Baur, E. Edens, P. Sherry, A. Malhotra, S. Kales Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2014, vol 56, n°5, pages 510-515. Bibliographie.

Cette étude américaine explore l’association entre des facteurs de risque liés au sommeil et des événements indésirables chez les transporteurs. Un auto-questionnaire, issu d’une enquête nationale de 2012 de la Fondation du Sommeil, a été rempli, chez des opérateurs du transport (chauffeurs, pilotes et opérateurs ferroviaires), dont l’âge variait de 26 à 78 ans, concernant les habitudes de sommeil. Des analyses par régression ont été utilisées pour évaluer les associations entre diverses variables liées au sommeil avec les accidents ou presqu’accidents auto-déclarés.
Après ajustement sur l’âge et l’indice de masse corporelle, les résultats étaient les suivants : presqu’accidents (odds ratio (OR) = 4,6 ; IC 95 % 2,1 à 9,8), somnolence au volant (OR = 4,1 ; IC 2,5 à 6,7) et score supérieur à 15 d’invalidité de l’échelle de Sheehan (OR = 3,5 ; IC 2,2 à 5,5).
Dormir plus de 7 heures la nuit, était un facteur protecteur pour les accidents/presqu’accidents (OR = 0,6 ; IC 0,4 à 0,9).

En conclusion, les facteurs de risque reconnus tels que les troubles du sommeil ou la somnolence diurne excessive étaient significativement associés à des presqu’accidents et/ou accidents chez les opérateurs de transport.

(publié le 25 septembre 2014)