Rôles de l’âge, de l’ancienneté dans le métier et au poste dans les accidents du travail : une enquête prospective de 446 120 personnes-années chez les cheminots

Roles of age, length of service and job in work-related injury : a prospective study of 446 120 person-years in railway workers N Chau, P Wild, D Dehaene, L Benamghar, JM Mur, C Touron Occupational and Environmental Medicine, 2010, vol 67, n°3, pages 147-153. Bibliographie
Parce que les accidents du travail sont courants et que, jusqu’alors, les mécanismes par lesquels divers types d’accidents peuvent être liés à l’âge, à l’ancienneté dans le métier et au poste restent inconnus, cette enquête a évalué le rôle de l’âge, de l’ancienneté dans le métier et au poste dans les accidents du travail. Une enquête prospective portant sur tous les 164 814 agents masculins employés de manière permanente dans la Société Nationale des Chemins de Fer français au cours de la période allant de 1998 à 2000, à partir de la base de données des accidents du travail de l’entreprise : 446 120 personnes-années, 15 195 accidents ayant entraîné un arrêt de travail, codés selon la classification de l’entreprise, qui est dérivée de celle de la Sécurité Sociale française a été réalisée. Les auteurs ont recherché l’incidence de 10 types d’accident : chute de plain pied, chute avec dénivellation, manutention de matériaux/parties de machine lors de l’assemblage, manutention d’objets, soulèvements/ manutention d’équipement, collision avec/par des objets en mouvement, collision avec/par des véhicules, machines /équipement en fonctionnement, utilisation d’outils à main et autres accidents. Les données ont été analysées au moyen d’une régression binominale négative. Les agents âgés de <25 ans étaient sujets à un risque plus élevé d’accident par manutention de matériaux / parties de machine lors de l’assemblage, et par collision avec/par des objets en mouvements ou des véhicules. Les agents plus âgés, en particulier ceux âgés de 50 à 55 ans, étaient sujets à un risque plus élevé de chute et d’accident résultant du soulèvement/manutention de matériaux/équipements/objets ou de collision avec/par des objets/véhicules en mouvement. L’utilisation d’outils à main était une tâche à risque pour les agents âgés de <30 ans ou de >40 ans. Le risque relatif diminuait progressivement avec l’augmentation de l’ancienneté dans le métier au sein de l’entreprise, de 2,6 pour 1 an à 1,0 >30 ans, et la courbe de tendance est plus forte pour la chute avec dénivellation, le soulèvement/manutention de matériaux/équipement et la collision avec/par des objets en mouvement. En conclusion, les agents les plus jeunes et les plus âgés ainsi que ceux ayant une faible ancienneté dans le métier au sein de l’entreprise sont plus à risque pour différents types d’accidents. Des mesures préventives devraient améliorer les conditions de travail , en particulier pour les agents jeunes/âgés, telles que fournir des connaissances au moyen d’une formation spécifique au cours des premières années dans un poste et aider les agents à être plus conscients des risques associés avec leur âge, l’ancienneté dans le métier et dans le poste.
(publié le 15 juin 2010)