Organisation de travail, sommeil et syndrome métabolique chez les chauffeurs poids lourds longues distances
Work organisation, sleep and metabolic syndrome among long-haul truck drivers

M.K. Lemke, Y.Apostolopoulos, A. Hege, L. Wideman, S. Sönmez Occupational Medicine 2017, vol 67, n°4, pages 274-281. Bibliographie.

L’organisation de travail de chauffeurs poids lourds longue distance aux Etats-Unis a démontré que leur sommeil était dégradé. De façon combinée, des facteurs dans l’organisation de travail génèrent un risque du syndrome métabolique (Met S). Cependant, la prévalence et la gravité du Met S et l’importance de chaque facteur dans l’influence du Met S, chez ces conducteurs, sont inconnues.

Cette étude américaine détermine la prévalence et la gravité du Met S chez les chauffeurs américains de poids lourds (PL) longue distance et détermine la valeur prédictive des caractéristiques démographiques, de l’organisation du travail et des variables du sommeil dans le diagnostic et la gravité du Met S.

Une étude non expérimentale, descriptive et transversale, conçue pour recueillir des données d’enquête, des données anthropométriques et biométriques, a été menée auprès des chauffeurs PL longue distance américains. Des analyses descriptives ont été effectuées pour les mesures démographiques, d’organisation de travail, de sommeil et de Met S. La population étudiée représentait 262 chauffeurs. Près de 60 % avaient des critères de diagnostic de Met S. Plus de 8 % avaient une circonférence abdominale > 102 cm, 5 % avaient des triglycérides > 150 mg/dl , 66 % avaient un taux de LDL < 40 mg/dl , 28 % avaient une tension artérielle > 135/80 mmHg et 17 % avaient une glycémie à jeun >110 mg/dl. L’expérience professionnelle à la conduite et la qualité du sommeil ont été associées à la prévalence et à la gravité du Met S.

Ainsi, la prévalence et la gravité du Met S, parmi cet échantillon de chauffeurs PL longue distance, sont élevées. Des efforts préventifs devraient se concentrer sur les chauffeurs expérimentés et la qualité du sommeil quotidien.

(publié le 11 janvier 2018)