Vibrations corps entier et arrêt de travail par rachialgies chez les conducteurs de véhicules lourds miniers
Whole-body vibration and back pain-related work absence among heavy equipment vehicle mining operators

L.H. Barrero, M. Cifuentes, A.C. Rodriguez, E. Rey-Becerra, P.W. Johnson, L.S. Marin, H. Piedrahita, J.T. Dennerlein Occupational and Environmental Medicine, 2019, vol 76, n°8, pp. 554-559. Bibliographie.

Cette étude colombienne et américaine détermine la relation entre plusieurs estimations du niveau de l’exposition aux vibrations corps entier (WBV) et les arrêts de travail pour rachialgies. Les expositions estimées basées sur l’accélération quadratique moyenne quotidienne pondérée, A (8) ; la valeur quotidienne de la dose reçue de vibration [VDV (8)], et la dose quotidienne équivalente de compression statique, Sed 8, de 2 302 travailleurs pendant 4 ans, ont été recueillies en utilisant les relevés mensuels de fonctionnement des véhicules de chaque travailleur et les mesures de WBV de 11 types différents de véhicules lourds dans une grande mine de charbon.

Les données concernant l’absence au travail ont été recueillies pendant ces 4 ans.
Les modèles de régression logistique de Cox ont estimé les associations entre les différents paramètres de WBV et le temps avant la première absence au travail pour rachialgies. Une statistique R2 ajusté a fourni une mesure de l’ajustement du modèle.

Toutes les mesures estimées des expositions au WBV étaient associées positivement et significativement aux arrêts de travail pour rachialgies. Les OR variaient de 2,03 à 12,39 pour chaque augmentation de 0,21 m/s2 des expositions basées sur l’A(8) ; de 1,03 à 1,18 pour chaque augmentation de 1,72 m /s2 du VDV (8) et de 1,04 à 1,07 pour chaque augmentation de 0,06 MPa (méga Pascal) du Sed (8) (dose de compression statique équivalente sur 8 h). Les modèles utilisant la métrique estimée du VDV (8) pour l’axe Z (axe vertical) correspondent le mieux aux données mesurées par la statistique R2.

Des expositions plus élevées de WBV sont associées à des absences pour rachialgies, dans cette population, après quelques années de suivi. L’introduction de contrôles, afin de réduire les niveaux d’exposition, peut aider à diminuer les arrêts de travail pour rachialgies.

(publié le 4 mai 2020)