Aide au sevrage tabagique en médecine générale

L. Girardot, D. Boumedien, Y. Magar, K. Abdennbi Le Concours Médical, 2011, vol.133, n°8, pp.648-651. Bibliographie
La dépendance au tabac est une maladie chronique grave. La prise en charge du sevrage peut s’appuyer sur l’éducation thérapeutique du patient afin de favoriser la prise de conscience du fumeur, de renforcer sa motivation et l’aider à acquérir certains savoirs utiles pour faciliter le sevrage.
L’attitude médicale sera adaptée au degré de motivation du patient, selon qu’il est au stade de la non-implication (il se sent indifférent), à celui de la réflexion (il se sent concerné), à celui de la décision (il se prépare à l’action), à celui de l’action (il met en place un nouveau comportement), à celui du maintien ou parfois de la rechute (il reprend son comportement antérieur).
L’un des facteurs essentiels de la réussite est la mise en place par le médecin, d’une véritable alliance thérapeutique basée sur une relation de confiance et une communication empathique basée sur l’écoute active : questions ouvertes, reformulations, valorisation, etc.
Le sevrage sera facilité si le patient accède à certains savoirs : mieux se connaître comme fumeur, savoir gérer son traitement médicamenteux, adapter son alimentation pour éviter la prise de poids, développer des stratégies de support et savoir gérer une situation à risque de rechute.
Les techniques développées dans les entretiens motivationnels sont fréquemment utilisées dans l’accompagnement du sevrage tabagique. Il en est ainsi de la "balance décisionnelle" qui permet d’explorer l’ambivalence vis à-vis de l’habitude de fumer (plaisir et déplaisir) et de clarifier ses émotions. Il est même conseillé de prévoir un plan d’urgence à appliquer en cas de "faux pas".
Enfin, le conseil minimal représente un moyen simple et rapide de repérer les fumeurs et des les sensibiliser au sevrage. Il repose sur deux questions "Fumez vous ?" et "Voulez vous arrêter de fumer ?" Si la réponse est négative, il est conseillé de délivrer au fumeur un document validé sur le sevrage, qui a montré son efficacité .
(publié le 30 janvier 2012)