L’accompagnement par des professionnels formés accroît la réussite du sevrage tabagique

interview de N. Lahlou La Santé en action, Inpes, 2015, n°431, pp.8-9. Bibliographie
Le tabagisme régulier recule notamment chez les 25-34 ans (de 42,9% à 35,8%) et surtout chez les femmes (de 36% à 28,7%) pour cette même tranche d’âge. Par rapport à 2010, l’envie d’arrêter de fumer a fortement augmenté chez les fumeuses régulières : 59,5% en 2014 contre 53% en 2010 et un certain nombre ont utilisé la cigarette électronique.
Si certains gèrent parfaitement cet arrêt, seuls ou à l’aide du pharmacien ou du médecin traitant, certains ont besoin de l’aide de consultations de tabacologie où des professionnels formés associent accompagnement psychologique et médicamenteux tout en gérant le risque de prise de poids, les co-addictions possibles tout en surveillant l’apparition d’éventuels signes de manque.
Ces consultations de tabacologie sont ouvertes à tous et le site Internet de Tabac-info-service peut aider à trouver une adresse et un horaire qui conviennent.
La cigarette électronique peut être une aide à l’arrêt mais elle doit mener au sevrage total. Elle contient moins de composants toxiques et n’expose pas à l’intoxication par le monoxyde de carbone, mais ses risques à moyen et long terme ne sont pas connus, tandis que certains continuent à utiliser de concert la e-cigarette et le tabac fumé.
(publié le 9 juillet 2015)