Les cas de tuberculose déclarés en France en 2012

D. Antoine, F. Belghiti, J-P. Guthmann, C. Campese, D. Lévy-Bruhl, D. Che Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, BEH, 2014, n°20, pp.352-358. Bibliographie.
Le nombre de cas de tuberculose maladie déclarés était de 4 975 en 2012 en France, soit 7,6 cas pour 100 000 habitants. Le nombre de cas est resté stable comparé à 2011. Comme en 2011, l’Île-de-France, Mayotte et la Guyane sont les trois zones géographiques à plus fort taux de déclaration.
Les cas sont essentiellement des hommes, âgés de 25 à 44 ans ou de 65 ans et plus. Certains groupes de population sont particulièrement à risque : les personnes nées à l’étranger et arrivées récemment en France. On note également une augmentation du nombre de cas déclarés chez des personnes nées en Europe (hors France) dont une partie est originaire d’Europe centrale et d’Europe de l’Est, pays de forte multirésistance aux antituberculeux. Le nombre de souches multirésistantes a augmenté entre 2011 et 2012 mais reste néanmoins faible (voisin de 2%).
Par ailleurs, le taux de déclaration de tuberculose a baissé dans tous les groupes d’âges, sauf chez les moins de 5 ans. Mais la situation est inégale. S’il a en effet baissé en Île-de-France et en Guyane (où la recommandation vaccinale s’applique à tous les enfants), il a augmenté en France métropolitaine, hors Île-de-France (où la recommandation vaccinale s’applique aux enfants à risque élevé de tuberculose et où la part des sujets vaccinés par le BCG a diminué).
Les données épidémiologiques récentes montrent que malgré une incidence nationale faible et en baisse depuis plusieurs décennies, la tuberculose n’est pas encore maîtrisée partout en France. Il est important de ne pas relâcher la vigilance et de sensibiliser les cliniciens à l’intérêt de la surveillance de la tuberculose afin d’améliorer l’exhaustivité et la qualité des données.
(publié le 10 novembre 2014)