Guide pratique pour l’insertion et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées psychiques

B. Aït-Ali, G. Lesieur Octarès Editions, Toulouse, 2008, 209 pages

Cet ouvrage aborde deux aspects du travail :

  • le travail structurant, source de socialisation,
  • et le travail pathogène, source de souffrance morale.

Les auteurs rapportent les résultats d’une enquête en population générale menée en France entre 1999 et 2003 : les chiffres sont impressionnants : « entre 5 et 15% des Français seraient touchés par la maladie dépressive avec un sex-ratio de deux femmes pour un homme......le trouble bipolaire toucherait 4 à 5% de la population générale.... La prévalence sur la vie entière de la schizophrénie se situe selon les auteurs ente 0,2 et 2%, ce qui représente un adulte sur 100 en France ». Enfin les « personnalités pathologiques, toucheraient de 6 à 10% de la population générale dont 4% sont représentées par la personnalité antisociale, avec un sex-ratio de 3 hommes pour une femme ». 2% des plus de 18 ans présenteraient un risque suicidaire élevé.

Comment travailler avec ces pathologies ? Les auteurs proposent une analyse du problème de santé et de ses conséquences (tant sur la personne que sur son travail ou sa vie courante), situent le rôle du médecin du travail et offrent un certain nombre de remarques et commentaires afin d’aider à la résolution de la problématique de la maladie mentale et de ses répercussions sur l’insertion et le maintien en milieu de travail. Ce schéma est présenté pour un travailleur dépressif, schizophrène, souffrant d’addiction ou victime d’un trouble anxieux.

Dans une deuxième partie, les auteurs s’interrogent sur la souffrance psychique des salariés dans un contexte relationnel ou organisationnel difficile. On parle alors de risques psychosociaux, au nombre desquels on trouve le stress au travail, le harcèlement moral, les violences externes ou internes. L’action préventive repose essentiellement sur l’évaluation des risques psychosociaux, le plus souvent par des questionnaires de stress incluant les conditions de travail ou des groupes de parole. Le plan de prévention intégrera les composantes fondamentales du stress : les facteurs liés au travail (relationnels ou organisationnels), la réaction individuelle à la situation vécue et les effets observables sur le comportement au travail des individus.

Le troisième volet porte sur la prise en charge du patient en souffrance : les thérapeutiques, les aides à la personne handicapée. Les auteurs insistent sur l’importance du travail en réseau sans lequel aucune action ne sera efficace.

Cet ouvrage intéressera tous ceux qui se préoccupent de l’intégration sociale et professionnelle des personnes handicapées psychiques et tous ceux qui estiment que le travail peut participer à l’apparition de troubles mentaux.

09B0124

(publié le 6 janvier 2009)