Le vieillissement au travail : les défis de la santé

Prevent Focus. - 2008, n° 5. - Pages 4-6

Le CREAPT (Centre de recherche et d’études sur l’âge et la population au travail) a analysé les résultats de différentes études épidémiologiques relatives aux travailleurs âgés et distingue trois aspects : le vieillissement « dû au travail », le vieillissement « en relation avec le travail » et le vieillissement « au travail ».

En ce qui concerne le vieillissement « dû au travail  », intervient l’importance de la situation professionnelle. A titre d’exemple, les personnes exposées à des horaires décalés ou au travail de nuit souffrent plus de troubles du sommeil que ceux qui n’ont pas été confrontés à ces situations.

De même, les personnels des secteurs de la construction et de la santé souffrent plus du dos et des articulations que les autres, notamment quand ils disposent de peu de moyens en temps, information ou équipement.

Relativement au vieillissement « en relation avec le travail », il apparaît que les travailleurs plus âgés considérés comme potentiellement plus faibles sont déchargés des travaux physiques les plus lourds aux dépens des plus jeunes qui risquent alors de s’user prématurément.

Quant au vieillissement « au travail », il est bien réel que les travailleurs âgés utilisent leur expérience pour mener à bien leur travail mais lorsqu’il s’agit d’assimiler de nouvelles tâches, le travailleur âgé a besoin de plus de temps.

Globalement, dans les pays industrialisés, on a tendance à faire appel à des travailleurs qui puissent être immédiatement opérationnels ; or cela a des conséquences sur le bien-être des travailleurs vieillissants. C’est pourquoi « les entreprises doivent mettre en oeuvre des processus qui protègent et valorisent l’expérience professionnelle et encourager les travailleurs à se développer eux-mêmes et à mettre leur expérience en valeur ».

(publié le 21 janvier 2009)