Impact négatif du cancer sur la vie professionnelle à moyen terme, confirmé par Vican 5

C. Maillard Le Concours Médical, 2018, vol.140, n°8, pp.40-42
L’enquête Vican 5 est une enquête nationale réalisée en 2015, au cours de laquelle ont été interrogées plus de 4000 personnes âgées de 18 à 82 ans, cinq ans après leur diagnostic de cancer.
Parmi les personnes en emploi au moment du diagnostic, cinq ans plus tard : 54,5% ont gardé le même emploi, 17,2% en ont changé, 5,9% sont au chômage, 7,5% en invalidité, 13,0% à la retraite et 1,7% en inactivité autre que la retraite.
Parmi les personnes toujours en emploi, 24,3% ont changé d’employeur ou de poste dans l’entreprise, avec une réduction de leur temps de travail. Cette situation concerne essentiellement les moins de 40 ans, les cadres supérieurs et les personnes ayant déclaré avoir changé de priorité dans la vie depuis le diagnostic.
Parmi les personnes au chômage ou en inactivité au moment du diagnostic, seules 23,9% ont occupé un emploi en moyenne trente mois après le diagnostic au cours des cinq années suivantes.
L’aménagement des conditions de travail (réduction du temps de travail le plus souvent) favoriserait le maintien dans l’emploi et ceux qui en bénéficient sont plus souvent en emploi cinq ans après que ceux qui n’en ont pas bénéficié.
Le maintien en emploi concerne plus souvent les salariés du secteur public, des grandes entreprises et les cadres.
Les séquelles de la maladie (présentes chez 63,5%) des patients ont un rôle dans les difficultés de retour à l’emploi. Il s’agit de fatigue, de modifications de l’image du corps, de difficultés sexuelles, de douleurs, de troubles de la motricité, de la vision, de l’audition, de l’attention ou de la mémoire. Ces symptômes ont des répercussions sur la qualité de vie mentale et favorisent l’isolement.
Le cancer étant une "épreuve physique et psychique durable", il faut "apprendre à vivre avec cette maladie". Il faut favoriser dès lors la prévention tertiaire, l’incitation à la prescription d’une activité physique dans un cadre adapté, le retour au maintien dans l’emploi (accompagnement personnalisé et systématisation des visites de pré-reprise).
(publié le 28 décembre 2018)