La nécessité d’un service social au sein des services de santé au travail
The need for social work services in occupational medicine

S. Moshe, T. Cinamon, O.Zack, N. Segal, G. Chodick, A. Krakov, M. Tal Occupational Medicine 2017, vol 67, n°3, pp.194-198. Bibliographie.

Depuis 1998, les services de santé de l’organisme social Maccabi (MHS) ont employé un travailleur social à temps partiel (SW) dans ses services de santé au travail (OHS) afin d’aider les patients dans leurs démarches concernant des changements de leur aptitude au travail, pour des aspects psycho-sociaux, la perte de leur revenu et pour les aider dans leur maintien dans l’emploi.
Le besoin, leurs attentes et l’impact de ce service social (SWCs) comme faisant partie du service de santé au travail (OHS) n’a pas encore été étudié.
Ce travail israélien explore les attentes et la satisfaction des patients concernant ce service social.

Une enquête transversale par questionnaire a été réalisée au sein du MHS, dans le service de santé au travail autonome, chez les personnes ayant consulté ce service entre septembre 2011 et juillet 2012 et qui ont ensuite été orientées vers le service social.
203 personnes ont été incluses. La plupart de ces personnes (85%) ont été intéressées par les informations données par le service social, 70 % pour l’aide à la gestion du stress émotionnel et 68 % pour l’aide reçue pour leur nouveau poste de travail.
Un très grand pourcentage (97%) était satisfait des entretiens du service social quant à leur durée et à l’attention accordée.
Une corrélation a été retrouvée entre les attentes des patients et leur satisfaction sur les informations reçues (p<0,01).

Cette étude confirme le besoin de service social et son utilité dans les services de santé au travail. Elle démontre l’impact positif d’un service social au sein du système public israélien de santé au travail avec un haut niveau de satisfaction de la part des patients.

(publié le 16 octobre 2017)