Évaluer l’incapacité de travail des survivants du cancer : les perspectives des médecins d’assurance maladie
Work disability assessment of cancer survivors : insurance physicians’ perspectives

P. Van Muijen, S.F.A. Duijts, D.A. Kornet-Van der Aa, A.J. Van der Beek, J.R. Anema Occupational Medicine 2015, vol 65, n°7, pages 558-563. Bibliographie.

L’évaluation de l’incapacité de travail chez les survivants du cancer est un processus complexe. Aux Pays-Bas, les médecins de l’agence de sécurité sociale néerlandaise (SSA) jouent un rôle clé dans cette évaluation parmi ceux qui sont en congé maladie de longue durée.

Le but de cette enquête est d’étudier les différents aspects que les médecins doivent prendre en considération pour évaluer cette incapacité de travail, leur utilisation de guide de bonne pratique et de leurs besoins, en relation avec l’utilisation d’une règle de prédiction pour évaluer l’incapacité de travail.

Une étude qualitative a impliqué trois entretiens de groupe, consécutifs, en utilisant une liste de sujets pré-déterminés. Les entretiens ont été enregistrés, transcrits et analysés de façon indépendante en utilisant des procédures standard de l’analyse thématique.

Les 29 médecins ont déclaré avoir le sentiment d’être responsable principalement pour faire des évaluations correctes de l’incapacité de travail en particulier pour les facteurs médicaux. Secondairement, les facteurs non médicaux, liés à la personne, son travail et/ou son environnement social ont été pris en compte. L’adhésion à la conduite de bonnes pratiques visant à aider les médecins a été variable.

La pertinence de facteurs non médicaux est devenue plus importante dans les cas où les problématiques médicales étaient moins évidentes. Il semble nécessaire d’améliorer l’adhésion aux bonnes pratiques. Le développement d’une stratégie de mise en œuvre d’une règle prédictive pour soutenir l’évaluation de l’incapacité de travail doit être envisagée.

(publié le 14 janvier 2016)