Le dossier médical en santé au travail et l’équipe pluridisciplinaire = conduite à tenir

S. Fantoni Quinton, F. Gaslain de Winter Archives des maladies professionnelles et de l’environnement, 2014, vol.75, n°6, pp.590-593. Bibliographie
Le DMST (dossier médical en santé au travail) " peut être défini comme le lieu de recueil et de conservation des informations socio-administratives, médicales et professionnelles, formalisées et actualisées, nécessaires aux actions de prévention individuelles et collectives en santé au travail, enregistrées, dans le respect du secret professionnel. Ainsi, au-delà des informations habituelles, le DMST doit également être le support d’informations nécessaires à la traçabilité des expositions professionnelles, des données de santé et des informations, propositions et avis délivrés au travailleur par le médecin du travail. Il doit enfin contenir, dans le respect du secret professionnel des informations et des conseils de prévention tant individuels que collectifs délivrés par le médecin du travail et par l’équipe pluridisciplinaire".
Le médecin du travail n’est plus le seul à alimenter le dossier médical et tous les membres de l’équipe pluridisciplinaire ont mission d’aider le médecin à le compléter. Mais le médecin du travail en qualité de garant du DMST doit à la fois valider les données qui vont y être inscrites mais également veiller au verrouillage et aux niveaux d’accès à ce DMST en fonction des missions des différents professionnels.
Il faut veiller à ce que le suivi de santé diligenté pour un salarié ou un groupe de salariés soit corrélé aux expositions professionnelles et en particulier cohérent avec les éléments recueillis sur le lieu de travail, y compris par l’équipe pluridisciplinaire.
Étant donné qu’il n’existe pas en santé au travail de secret partagé au sens de la loi Kouchner, il faut concilier les nouvelles exigences réglementaires en santé au travail avec les impératifs de santé publique liés notamment au secret médical.
(publié le 20 avril 2015)