Répercussions des injections épidurales de stéroïdes dans la région lombaire pour lombalgie d’allure chirurgicale
Implications of lumbar epidural steroid injection after lumbar surgery

X. Tao, R. Lavin, L. Yuspeh, E. Bernacki Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2014, vol 56, n°2, pages 195-203. Bibliographie.

Cette étude américaine étudie l’association entre la réalisation d’une injection épidurale de stéroïdes (IES) dans la région lombaire après lombalgie d’allure chirurgicale et la demande d’indemnisation prolongée du salarié et son coût. Une régression logistique multivariée a été utilisée pour évaluer l’association entre l’IES après un premier épisode de lombalgie aigüe et les 11 394 cas de demandes d’indemnisation recensées entre 1999 et 2002 et suivies pendant les 7 années qui ont suivi l’IES.

L’odds ratio des coûts au-delà de 100 000 dollars était de 6,49 (IC 95 % de 4,30 à 9,81) pour chaque IES après le 1er évènement de lombalgie aigüe, comparé à ceux sans IES et après contrôle sur le genre, l’âge, le recours à un avocat, l’utilisation de substances opiacées, et autres examens invasifs du canal rachidien, ainsi que la durée des prestations. L’odds ratio « avoir une prestation supérieure à 1 000 jours » était de 14,73 (IC 95 % de 7,0 à 30,95).

En conclusion, une IES après un premier épisode de lombalgie d’allure chirurgicale était associée à un coût élevé et une durée élevée d’indemnisation.

(publié le 16 juin 2014)