Arrêts maladie liés au travail tels que signalés par les médecins généralistes du Royaume-Uni

Work related sickness absence as reported by UK general practioners L. Hussay, S. Turner, K. Thorley, R. McNamee, R. Agius Occupational Medicine 2012, vol 62, n°2, pages 105-111. Bibliographie.

Les données entourant les arrêts maladie sont un pôle d’intérêt du fait de la sensibilisation croissante aux coûts pour les employeurs et pour l’économie du Royaume-Uni ainsi que de la conviction que le travail est bénéfique au bien-être physique et mental. Le Réseau de signalement sur la Santé et le Travail en Médecine Générale (RSST-MG) est une source nationale d’informations sur les arrêts maladie liés au travail.

Les buts des auteurs britanniques étaient d’évaluer les facteurs influençant les arrêts maladie liés au travail au Royaume-Uni. Pour cela ils ont recouru aux cas d’arrêts maladie liés au travail signalés par les médecins généralistes via internet. Les informations sur les arrêts de maladie signalés pour chaque cas ont été comparées aux informations démographiques, à la relation symptôme/diagnostic et aux facteurs d’emploi. Entre 2006 et 2009, le RSST-MG a reçu 5 683 signalements de cas d’arrêts maladie liés au travail ; 53 % étaient des troubles musculo-squelettiques et 31 % étaient des diagnostics d’affections mentales. Plus de la moitié (56 %) des cas signalés avait un arrêt maladie associé. Le diagnostic avait une influence hautement significative sur la survenue de chaque arrêt maladie associé. Quatre vingt un pour cent des cas d’affections mentales étaient signalés avec arrêt maladie par rapport à 50 % des cas de troubles musculo-squelettiques. Les employés du secteur public encouraient plus souvent un arrêt maladie que ceux du secteur privé. Les branches professionnelles ayant la plus forte incidence de taux d’affections mentales avaient plus fréquemment des épisodes d’arrêts maladie. Au sein des branches professionnelles, les niveaux d’arrêts maladie étaient inversement proportionnels au niveau de statut de travailleur indépendant. En conclusion, ces données signalées par les médecins généralistes ayant une formation professionnelle en médecine du travail peuvent aider à informer les décisions réglementaires ciblant les expositions liées au travail et la gestion des arrêts maladie, par conséquent de réduire la charge pour le Royaume-Uni des arrêts maladie liés au travail.

(publié le 23 août 2012)