Carlo Moreschi (1876-1921) : co-fondateur de la revue « La Medicina del Lavoro » et pionnier souvent oublié de la médecine moderne

Carlo Moreschi (1876-1921) : co-founder of the journal « La Medicina del Lavoro » and often forgotten pioneer of modern medicine M.A. Riva, D.R. Smith, G. Cesana La medicina del Lavoro, 2011, vol. 102, n°6, pages 467-472. Bibliographie.

Carlo Moreschi (1876-1921) a fondé comme co-éditeur le journal « Il Lavoro » [Le Travail] (désormais connu comme «  La Medecina del Lavoro » [La Médecine du Travail], avec Luigi Devoto en 1901. Malgré ce fait, ses nombreuses contributions novatrices au débat scientifique du 20ème siècle ne sont guère connues hors de l’Italie.

Le but de cet article italo-australien est de rappeler les succès et le travail fondamental de ce remarquable médecin italien. Une analyse exhaustive a porté sur les articles scientifiques écrits par Carlo Moreschi entre 1901 et 1920, en étendant la recherche aux manuscrits originaux et à la correspondance privée avec sa famille et ses collègues.

Un examen attentif des travaux de Moreschi révèle plusieurs enquêtes dans le champ de la médecine sociale, de l’épidémiologie des maladies infectieuses, de la pathologie générale et de l’oncologie. En particulier, son intérêt dominant en hématologie et en immunologie a permis à Moreschi d’être un des premiers à comprendre les mécanismes de fixation du complément et de la formation des anticorps circulants. De cette manière, Moreschi a contribué significativement au travail de Wasserman concernant le diagnostic de syphilis, ainsi qu’à la découverte du « test antiglobuline », décrit pour la première fois par Coombs en 1945. De plus, Moreschi a co-fondé « Il Lavoro » et « Haemotologica », les plus anciennes revues dans leurs champs respectifs.

En conclusion, de la même façon que Devoto, Moreschi peut être commémoré comme l’archétype du clinicien et du chercheur moderne. Son rôle dans le début scientifique du 20ème siècle et son travail d’avant-garde dans le domaine de l’immunologie et de l’hématologie qui sont souvent oubliés du fait de sa disparition prématurée, doivent être reconsidérés et ré-évalués par la communauté scientifique italienne et internationale.

(publié le 12 avril 2012)