L’emploi et la santé au travail des seniors en Europe

Eurogip Hygiène et sécurité du travail, 2009, n° 214, p. 51-57

Selon l’enquête européenne SHARE (Survey on Health, Ageing and Retirement in Europe), l’Europe semble coupée en deux : les pays du Nord (Suède, Danemark, Allemagne) où les personnes interrogées ne sont que 42% (31% pour le Pays-Bas) à exprimer le souhait de partir rapidement à la retraite et les pays du Sud où les personnes souhaitent partir à la retraite le plus tôt possible (57% en France et en Grèce, 60% en Italie et 67% en Espagne). En 2007, le taux d’emploi des 55-64 ans en Europe atteignait 44,7% contre 43,5% en 2006 et 36,8% en 2000. Les systèmes de retraite accusant d’importants déficits, les pays tendent à appliquer des mesures restrictives qui visent à contenir les dépenses (relèvement de l’âge de départ à la retraite, restriction des possibilités de préretraite) ou des mesures incitatives (octroi de primes pour le départ différé, retraite progressive, amélioration de l’accès des seniors aux services de l’emploi, subventions ou réduction des cotisations sociales pour les employeurs qui embauchent des seniors, formation des travailleurs vieillissants pour faciliter leur maintien dans l’emploi). Les politiques s’appliquent dorénavant à promouvoir une vision plus positive du travailleur âgé et de nombreux pays possèdent une législation contre la discrimination liée à l’âge. Le vieillissement touche l’ensemble des capacités fonctionnelles et physiologiques lesquelles diminuent progressivement mais le processus varie d’un individu à l’autre car il dépend de facteurs génétiques, de l’état de santé et de l’environnement. Il est évident que des conditions de travail pénibles et préjudiciables à la santé tendent non seulement à accroître l’absentéisme et le risque de perte d’emploi des travailleurs âgés mais aussi à inciter les seniors à quitter le marché du travail plus tôt. « Il est indispensable d’allonger la durée d’activité des seniors car ils représentent une catégorie professionnelle importante et constituent une richesse pour le monde du travail en raison de leur expérience ». Les mesures prises dans les pays de l’ Union Européenne pour augmenter le taux d’emploi des seniors passent par l’amélioration des conditions de travail, la promotion de la santé au travail, la formation et la valorisation de l’expérience.

09B07131

(publié le 26 août 2009)