La mortalité par cancer du poumon chez les mineurs d’une mine de terres-rares et de fer

Lung cancer mortality among miners in a rare-earth iron mine C. Xing-An, C. Yong-E Radioprotection, 2008, vol.43, n°3, p.439-448. Bibliographie

Les auteurs chinois ont effectué en 2001 une enquête épidémiologique sur la mortalité par cancer du poumon de mineurs exposés à la poussière et de mineurs non exposés à la poussière (témoins) dans la mine de terres-rares à ciel ouvert de Bayun Obo (la plus grande mine de ce type au monde). Entre 1977 et mars 2001, 27 cas de cancers du poumon ont été observés pour les mineurs exposés à la poussière, alors que, pour les témoins, seulement 8 cas de cancers du poumon ont été observés. Leurs RMN (rapport de mortalité normalisé) étaient respectivement de 6,13 et 1,90. Le RMN des mineurs exposés à la poussière était beaucoup plus élevé que celui des témoins. La différence entre les deux RMN est très significative (x² = 9,488, P< 0,005). La probabilité que 27 cas de cancers du poumon, ou plus, se produisent dans le groupe exposé à la poussière -compte tenu de la valeur du nombre attendu - et que le total soit de 35, est de 0,0015. La valeur élevée du RMN pour les cancers du poumon parmi les mineurs exposés à la poussière résultait vraisemblablement de l’inhalation de poussières contenant du thorium (ThO2 et SiO2 sont des composés cancérigènes) et des descendants à vie courte du thoron.

C’est la première fois que l’on met en évidence chez l’homme, la qualité cancérigène après inhalation à long terme de poussières contenant du thorium et des descendants du thoron. Les nombres totaux (personne-années) pour l’observation des mineurs exposés à la poussière et des mineurs non exposés étaient de respectivement 62 712 et 34 672.

09A0223

(publié le 11 mars 2009)