Evaluation de trois défibrillateurs externes automatiques conventionnels en télémédecine de haute mer

Assessment of three conventional automated external defibrillators in seafaring telemedicine M. Oldenburg, X. Baur, C. Schlaich Occupational Medicine 2012, vol 62, n°2, pages 117-122. Bibliographie.

L’Allemagne a été le premier pays au monde à produire une directive réglementant l’obligation de défibrillateurs externes automatiques (DEA) à bord des navires marchands.

L’objectif de cette étude hambourgeoise était de tester l’applicabilité et la pertinence pour la télémédecine en navigation hauturière, incluant la surveillance électrocardiographique (ECG) à long terme, de trois DEAs actuellement disponibles. Soixante officiers de marine ont été sollicités pour enregistrer et transmettre un ECG à une seule dérivation avec l’un des trois DEAs à tester. Par là-même, ils évaluaient la convivialité des appareils.

Le nombre d’étapes requis pour la transmission d’un ECG (comme un fichier PDF) a varié de trois à six entre les différents DEAs. En conséquence, des différences ont été trouvées dans la compréhension des sujets pour le maniement du logiciel du DEA. Après des instructions théoriques sur l’utilisation des DEAs, 55 officiers (92 %) ont réussi la télétransmission médicale du fichier PDF sans aucune aide. A l’époque de l’étude des auteurs, la surveillance ECG à long terme était possible avec seulement un des DEAs.

En conclusion, les résultats de cette étude suggèrent que la plupart des secouristes de terrain peut utiliser les DEAs conventionnels de manière efficace pour la transmission d’ECG en haute mer.

(publié le 22 octobre 2012)