L’absentéisme pour raison de santé : comparaison méthodologique

J.P. Dumond Santé publique, 2009, n°1, pages 25-35. Bibliographie

Afin de nourrir une politique de réduction de l’absentéisme, trois démarches d’analyse de l’absentéisme professionnel ont été comparées au sein d’établissements hospitaliers. La démarche empirique « consiste à analyser exhaustivement les enregistrements d’absence de tous les employés pendant une longue durée et à croiser les informations avec les données relatives au personnel catégorisé selon les critères classiques : sexe, âge, nombre d’enfants à charge, lieu de domicile, statut, fonction, service, quotité de travail. La démarche explicative vise à tester des liens entre les absences pour raison de santé et des facteurs supposés d’absentéisme. La démarche clinique consiste à mener une investigation approfondie avec les personnes concernées de leurs conditions de travail. L’analyse de ces trois démarches montre les avantages et les biais de chaque méthode. « La démarche empirique permet de mesurer globalement ou pour des sous-groupes, l’évolution de l’absentéisme, d’en évaluer le coût, et de fournir une estimation approximative de l’effet des conditions et des relations de travail sur la santé,...... d’engager des programmes pour des sous-populations et d’en suivre les résultats. » « La démarche explicative apparaît beaucoup plus précise et rigoureuse que la précédente en établissant des liens statistiques entre la santé et les conditions de vie et de travail des populations ». Enfin la démarche clinique semble la plus fertile, permettant de dénouer des fonctionnements d’équipe ou d’institution marqués notamment par l’auto-entretien de l’absentéisme ». Une politique en matière de santé au travail visant à réduire l’absentéisme suppose la mise en œuvre complémentaire de ces trois démarches.

09B05106

(publié le 15 juin 2009)