L’impact sanitaire et humain du changement organisationnel, une nouvelle problématique de santé au travail

Archives des Maladies Professionnelles et de l’Environnement, 2013, vol.74, n°1, pp. 3-6. Bibliographie.
Dans le contexte actuel de fortes pressions concurrentielles et économiques, un changement organisationnel est parfois nécessaire pour les entreprises. Il est dès lors important d’intégrer les aspects sanitaires et humains dans la conduite de changement. En effet, des projets mal instruits en amont peuvent être délétères pour la santé et le bien-être des salariés.
"Tout projet de changement provoque une modification de l’équilibre entre différents facteurs et met donc en jeu les termes mêmes du lien entre le salarié et l’organisation et partant la nature de la coopération qui s’installe".
De la même manière que le projet fait l’objet d’étapes et d’un suivi, "les facteurs humains doivent être analysés, traduits et de façon concrète, suivis et corrigés le cas échéant".
La démarche supposera quatre étapes : la définition des enjeux et des objectifs, la définition des facteurs pour prendre en compte la coopération, le bien-être et la santé des salariés, le programme d’actions à mobiliser et les critères d’évaluation.
Pour que le projet réussisse, il faut impérativement un engagement de la direction générale et de la hiérarchie ainsi qu’une dynamique favorisant la coopération des équipes et des collaborateurs.
Il faut surtout lever l’incertitude, facteur d’inquiétude, qui peut devenir une source de blocage. La communication est certes indispensable mais il faut aussi une dynamique de partage et une stratégie d’intervention, incluant la reconnaissance des équipes et des salariés.
Une action bien menée permettra de comprendre le sens des changements et de mobiliser les énergies positives pour l’accomplissement du projet.
(publié le 17 juillet 2013)