La communauté de pratiques comme lieu de la prévention : la valeur des connaissances collectives en matière de sécurité au travail
La comunità di pratica come luogo di prevenzione : il valore della conoscenza collettiva nella sicurezza sul lavoro

L.Gilardi, M. Marino, L. Fubini, O. Pasqualini, E. Ferro, S. Santoro, E. Tosco, A. Bena, M.E. Coffano La Medicina del Lavoro, 2017, vol 108, n°3, pages 222-227. Bibliographie.

Dans le cadre du projet « de l’enquête à l’histoire de cas : création d’une collection d’histoires de cas d’accident de travail », 47 histoires d’enquêtes d’accident de travail ont été écrites par les services de santé et de sécurité au travail du Piémont (Italie). Une communauté de pratiques (COP) a été initiée en 2014 dans le but de partager des recommandations pour la prévention.
Les objectifs principaux de cet article italien sont les suivants :
1) décrire le cheminement de la construction et du développement du COP,
2) évaluer l’utilité du COP en ce qui concerne l’amélioration des pratiques professionnelles des participants (investigateurs).

Méthodes : à chaque réunion du COP, deux récits d’accidents de travail ont été examinés par les pairs. Un groupe a été créé pour évaluer les bénéfices du COP. Sept investigateurs (spécialiste santé -sécurité) des services de santé au travail ont participé à ce groupe.

Résultats : 8 réunions du COP ont été organisées et ont impliqué environ 70 spécialistes santé-sécurité. Quatorze histoires d’accident de travail ont été soumises au processus et 8 ont été publiés sur le site www. dors.it. Les inspecteurs concernés dans le groupe ont indiqué que les principales motivations, pour participer au COP, étaient la nécessité de faire face à de nouveaux défis. Les freins ont résidé dans le turn-over des participants et le manque de reconnaissance de l’encadrement.

La plupart des opérateurs pensent qu’il est trop tôt pour inclure les spécialistes de la Santé-Sécurité-Prévention des risques le COP (techniciens et managers) en raison de leur rôle respectif différent. Le COP a été jugé de façon positive par les opérateurs. De plus, l’expérience acquise au Piémont pourrait être transférée, intégrée et développée dans d’autres régions et incluse dans le prochain plan national de prévention.

(publié le 11 janvier 2018)