Crise sanitaire : impact sur les RPS

Dossier spécial Agir magazine, 2021, n°94, pp. 30-38

La pandémie de Covid-19 a plongé le monde du travail dans une crise violente et profonde et le travail s’est organisé dans un contexte exigeant, facteur de stress.
Mais les mesures prises pour contrer la pandémie de Covid-19 ont elle-aussi affecté de façon importante la santé mentale de la population.
Pendant la crise sanitaire, plusieurs facteurs de déstabilisation ont été mis en avant : le risque de contamination, le déséquilibre vie professionnelle-vie personnelle, l’insécurité professionnelle et économique.

La crise sanitaire a été responsable d’effets psychiques sérieux : angoisse lancinante et multifactorielle liée au risque de maladie, au confinement, au manque de perspective professionnelle ou de vie sociale, altération du moral, états dépressifs, distanciation, voire isolation sociale, avec persistance d’effets différés se manifestant dans la durée.

La prévention des risques psychosociaux est indispensable dans les entreprises avec l’aide et les conseils du service de santé au travail. Les points forts sont la réduction des facteurs de risques, le renforcement des ressources et des relations, le repérage des signaux d’alerte (les signaux faibles individuels ou collectifs, les signaux organisationnels) et le signalement des situations à risque.

(publié le 2 novembre 2021)